Envie d’une douceur… L’opéra

opera

Si vous voulez perfectionner votre savoir-faire en pâtisserie, vous pouvez essayer l’opéra, la classique de la pâtisserie française. Sa réalisation demande un mélange de différents parfums, un assemblage de différentes textures.

L’opéra dans l’histoire

gateau-operaCe gâteau a été créé en 1995 par Cyriaque Gavillon, un pâtissier qui travaille dans la maison Dalloyau. Les idées se divergent sur l’origine de son appellation, mais une chose est sûre : c’est que c’est l’épouse de ce pâtissier Andrée Gavillon qui a donné son nom. Certains disent qu’elle a donné ce nom à cause de sa similarité avec la scène de l’Opéra Garnier et d’autres disent que c’est en hommage aux danseuses de l’Opéra qui venaient à la boutique. Mr Gravillon le créa en imaginant un gâteau aux couches lisibles, avec un mariage de parfums différents en une seule bouché.

L’opéra de nos jours et sa réalisation

realisation-operaC’est un entremets constitué d’une succession de biscuit Joconde imbibé d’un sirop au Grand Marnier ou au café, de ganache au chocolat et de crème au beurre café. Vous aurez en une seule bouchée un côté crémeux de la crème au café, un petit croquant du glaçage au chocolat, un côté velouté de la ganache et un côté moelleux du biscuit Joconde. C’est un éventail de texture. Pour le faire chez vous, il faut commencer par faire un biscuit Joconde. En attendant que celle-ci se cuise au four, vous pouvez préparer une crème au beurre parfum café et la ganache au chocolat. Pour imbiber votre biscuit, il faudra bien doser le sirop avec 5 cl de rhum, 75 cl d’eau et 75 g de sucre. Imbibez le biscuit avant de les superposer avec la crème et recouvrez le tout avec le glaçage. Si vous n’êtes pas un grand pâtissier, vous pouvez aussi vous en procurer dans les pâtisseries où vous aurez un large choix.

Share this post

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *